Quadrichromie

A l’origine, la quadrichromie ou l’impression numérique, est une technique d’impression utilisée dans l’imprimerie : l’impression offset. Elle est réalisée à partir d’une superposition des 4 couleurs cyan, magenta, jaune et noir, en une multitude de micro-points. Cette superposition permet de reproduire les variations de couleurs d’un logo ou d’une photo. Efficace, cette technique est toujours utilisée pour produire la grande majorité de la papeterie personnalisée : bloc-notes publicitaires, blocs publicitaires repositionnables, cartes de visite etc.

Aujourd’hui par abus de langage, dans la communication par l’objet, on parle de quadri lorsqu’on marque en plusieurs couleurs un objet publicitaire. Cela permet de recourir à d’autres techniques de l’offset, pour des quantités et des coûts souvent bien inférieurs : la quadri est alors abordable, même pour de petits volumes.

L’impression numérique : la quadri à prix accessible

Tout comme la sublimation, l’impression numérique est de plus en plus utilisée dans l’univers de la communication par l’objet.

Ce qui fait son originalité, c’est que l’on marque le goodies publicitaire directement, en utilisant une imprimante dont la tête d’impression vient directement déposer l’encre sur le produit. Se basant sur le mélange des 4 couleurs primaires plus le blanc, elle ne nécessite pas un gros travail de préparation, ce qui autorise les productions mêmes en petite série.

C’est une technique qui donne de très beaux rendus, en particulier sur le textile, avec un côté légèrement brillant. Elle donne également de beaux résultats sur tout objet publicitaire qui présente une surface de marquage plane (pour ne pas gêner la tête d’impression) : carnet publicitaire, powerbank personnalisé etc. On la retrouve même sur les stylos publicitaires, pour pouvoir proposer des stylos personnalisés en quadri à prix raisonnables.

Son « truc » en plus : selon le support, il est possible de faire recouvrir le logo ou la créa imprimée d’une couche de vernis transparent. Ca anoblie le marquage et donne en plus un aspect relief du plus bel effet ! Historiquement, les encres utilisées étaient relativement opaques et ne pouvaient donc pas toujours assurer suffisamment d’opacité pour recouvrir les surfaces foncées. La quadrichromie était donc plutôt adaptée pour des supports blancs.

Aujourd’hui, avec l’apparition de nouvelles machines, la quadrichromie s’adapte plus facilement aux surfaces foncées

Suivez-nous